Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITES > Conseil d’arrondissement du lundi 26/01/15

Conseil d’arrondissement du lundi 26/01/15

Conseil du 12e arrondissement
Séance du lundi 26 janvier 2015

Ouverture de la séance
Intervention de Catherine Baratti-Elbaz
Maire du 12e arrondissement

 

Mesdames et Messieurs les élu-e-s,
Mesdames et Messieurs,

En fin de semaine dernière, j’ai prévenu l’ensemble des groupes politiques, de la majorité et de l’opposition, de mon souhait de consacrer l’ouverture de notre Conseil d’arrondissement aux événements dramatiques que nous venons de traverser. Mesdames les présidentes, Messieurs les présidents, je vous remercie de m’avoir suivie dans cette initiative, comme dans d’autres moments de rassemblements républicains que je vous ai proposés, au cours des derniers jours : la cérémonie républicaine au Palais de la Porte Dorée ou encore le rassemblement devant la Mairie pour rejoindre la marche républicaine le 11 janvier dernier.

Les 7, 8 et 9 janvier derniers, l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo, puis l’attaque de Montrouge et enfin la prise d’otages meurtrière de la Porte de Vincennes ont plongé le pays dans l’horreur absolue. Notre arrondissement a vécu ces événements de près, intensément, de façon très douloureuse.

Les 17 personnes qui ont perdu la vie dans ses trois attaques barbares sont présentes à jamais dans nos têtes et nos coeurs, comme leurs familles et leurs proches. Nous nous sentons aussi très solidaires des blessés et de tous les témoins des événements – habitants, professionnels, commerçants des quartiers concernés. Nous sommes allés à leur rencontre à de nombreuses reprises depuis. 

Dans le prolongement des hommages rendus aux victimes, j’ai voulu ce soir que les équipes des crèches, établissements et équipements du secteur de la Porte de Vincennes, placés en première ligne, le 9 janvier dernier lors de la prise d’otage, soient conviés, parmi nous, en ouverture de la séance de notre Conseil d’arrondissement.

Mesdames, Messieurs, de longues heures durant, en ce terrible 9 janvier après-midi, vous avez été auprès de nos enfants et de nos jeunes, de leurs parents aussi, dans les crèches Montéra et lLa Maison des Ours, dans les écoles Carnot, Lamoricière A et B, au collège Germaine Tillion, au collège-lycée Georges Leven et au lycée Paul Valéry, longtemps confinés. La Maison des Ours a même accueilli de nombreux agents des forces de police.

J’étais sur place à vos côtés, avec Emmanuel Grégoire et Laurent Touzet, comme avec Morgane Garnier, notre Directrice générale des services, et Grégory Macripo, Directeur adjoint de la Caisse des écoles. Je vous ai vu agir. Avec sang froid. Avec professionnalisme. Avec infiniment d’amour et de bienveillance envers nos enfants pour le protéger. Nous avons serré les coudes face à l’angoisse pour prendre les bonnes décisions et réagir de façon adaptée à la situation. Malgré la peur, vous avez tenu vos rôles sans faillir, pour protéger et rassurer les enfants comme les parents. Pour permettre à chaque famille de se retrouver.

Je me souviendrai de ce moment où nous avons entendu l’assaut, regroupés dans le préau dans le noir.

Je me souviendrai des 200 jeunes et leurs parents réfugiés au sous sol de Georges Leven.

Je me souviendrai de ces collégiens dans le réfectoire de Germaine Tillion, attendant avec leurs enseignants que les parents puissent être contactés.

Je me souviendrai des enfants de la crèche Montéra, confinés, regardant par la fenêtre alors que je rassurais par téléphone l’un des parents.

Je me souviendrai de ce sandwich, de ce pain et de cette galette offerts si généreusement aux enfants comme aux adultes par la boulangère Mme Ferragh.

Je me souviendrai de ces chips, compotes et jus de fruits offerts par la Caisse des écoles dans le réfectoire en guise d’apéritif aux enfants et adultes qui n’avaient pas encore pu rentrer chez eux.

Je me souviendrai du directeur du Centre international de séjour de la Ligue de l’Enseignement, prêt à nous préparer un repas chaud et à héberger les familles.

Merci, infiniment, à chacune et à chacun d’entre vous. Vous avez toute mon admiration et ma reconnaissance comme celle de l’ensemble des élus.

Après l’hommage aux victimes, je propose que nous nous levions, tout simplement, pour vous applaudir chaleureusement.

Depuis ces événements dramatiques, nous sommes désormais portés par un extraordinaire élan collectif de défense des valeurs de la République, contre l’antisémitisme et le racisme, contre l’obscurantisme, contre toutes les formes d’intolérance, de violence et de haine.

Nous aspirons à retrouver très vite toute la sérénité nécessaire au « bien vivre ensemble ».

A ce sujet, permettez-moi de saluer le travail de la police qui, avec l’aide de l’armée, s’est déployée à Paris et dans notre arrondissement, pour sécuriser notre quotidien. Tous les sites sensibles : les lieux de culte ou scolaires, de la communauté juive notamment, les lieux associatifs, les commerces et restaurants, les médias, les locaux administratifs, les lieux qui reçoivent un public important font l’objet d’une protection renforcée par des surveillances fixes 24H sur 24 ou des rondes très régulières. Je tiens à remercier Madame le Commissaire central du 12e arrondissement avec laquelle je travaille très étroitement au quotidien sur ce plan de protection.

La Ville de Paris a, elle aussi, pris des mesures strictes de sécurisation. Dans les établissements recevant du public, les écoles, les crèches, les bibliothèques, les équipements sportifs, les entrées et sorties sont contrôlées et une vigilance toute particulière s’exerce. Le stationnement devant les établissements scolaires et les crèches est neutralisé et la direction de la voirie en lien avec la Préfecture de police a pris des mesures pour limiter le stationnement dans plusieurs points sensibles de l’arrondissement.

Nationalement, je me réjouis bien sûr des annonces du Président de la République et du Gouvernement sur le renforcement des moyens de la police mais aussi – et c’est très important – de la justice, avec des effectifs supplémentaires (2680 postes au total), des moyens techniques et une nouvelle loi. Le pays se donne les moyens de mieux surveiller sans toucher aux libertés individuelles et de détecter et traiter les phénomènes de radicalisation. C’est aussi à l’école que la riposte s’organise pour épauler les parents, qui doivent rester les premiers éducateurs de leurs enfants, et pour renforcer l’adhésion aux valeurs de la République.

A l’échelle de Paris, la Maire, Anne Hidalgo, a souhaité aussi un engagement fort de la Ville en réaction aux attentats. Elle a dévoilé mercredi dernier une série de propositions : le lancement d’un appel à projets dans le cadre de l’Aménagement des rythmes éducatifs sur la question des discriminations, du racisme et de l’antisémitisme, l’ouverture la samedi matin des bâtiments municipaux pour le développement d’initiatives citoyennes variées, ou encore la création d’une « carte du citoyen de Paris », inspirée du modèle new yorkais, remise à tous les résidents de Paris, y compris les enfants à partir du CP.

Dans notre arrondissement, je porterai tout au long de l’année des initiatives de promotion du « vivre ensemble » et des valeurs de la République. J’ai déjà organisé, la semaine dernière, comme Anne Hidalgo souhaite le faire à l’échelle parisienne en mars, une conférence de partage qui a réuni, en Mairie d’arrondissement, des représentants de toutes les communautés religieuses ainsi que les associations du mouvement laïc. Nous avons vécu un moment riche et fort dont il ressort une aspiration profonde et partagée au dialogue, à la paix, à la fraternité.

Enfin, j’ai annoncé, déjà, que nous célébrerions, tout au long de 2015, le 110e anniversaire de la Loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat sur la laïcité. Je suis résolue à porter haut et fort les couleurs de cette belle valeur. Nous le ferons avec les écoles, avec les structures jeunesse, avec les acteurs culturels dans leurs projets d’animation pour l’arrondissement.

Je remercie tous les élus du Conseil d’arrondissement pour ce moment consacré à cette actualité importante, au-delà des clivages politiques et de nos différences.

Je remercie encore les équipes de nos établissements de la Porte de Vincennes.

Je remercie tout simplement les habitants du 12e que je sens tout à la fois déterminés à réaffirmer notre volonté de vivre ensemble.

 



 
 
 

Toute l'actualité du 12e

 
-->